Tryptique 175cc 1925.

Publié le par Armor Dezougen

Faisons un petit jeu amusant en comparant trois motos de même année, de production Française et répondant au même cahier des charges! Attention, cette comparaison n'a rien de réductive, c'est juste une façon de comprendre la réussite d'un modèle et de penser à la conccurence qu'il y avait déjà à l'époque.

Nous allons étudier trois modèles Français produits en l'année 1925, l'Armor 175cc 2cv, la Motobécane MB1 175cc, et enfin la Terrot Type L 175cc. Toutes ces motocyclettes visaient une clientèle moyennement fortunées, qui voulaient avoir un véhicule plus utilitaire que luxueux ou encore délicat. Le principe était de produire robuste, fiable, léger et économique.

Pour ces conditions, les trois modèles présentés sont dans la norme, commençons par l'Armor.

D'une marque déjà ancienne mais plutôt confidentielle comparativement à d'autres marques, elle se veut séduisante de par ses formes et ses découpes, mais rassurante dans le fait qu'il n'y a rien d'inutile dessus. C'est une 2cv 175cc, avec boite 2 vitesses, roues de 600 x 50, réservoir 6 litres d'essence, 1 litre d'huile, repose-pied aluminium, pneus à talons Dunlop, levier de vitesse fixé sur le tube "moteur-selle".

Ces gros avantages, c'est une transmission par chaîne (déjà sur cette cylindrée, mais pas sur la photo par contre), le frein à pied agissant sur le moyeu arrière, et celui à main sur la jante arrière, donc une plus ample sécurité, même s'il faut relativiser bien sûr. Elle a également deux sacoches en cuir de chaque coté du porte-bagage. 

Le prix annoncé en cette année est de 2475 francs, et pour une version "Sport", avec guidon type sport, double sortie d'échappement, trois vitesses, et pneus 650 x 55, il fallait compter 2825 francs. Par contre, on ne trouve pas de version écclesiastique et dame (pourtant présente sur la catalogue pour les 100cc).

                                                         Armor 175cc - 1925-copie-1

Passons maintenant à la Motobécane, la MB1 est le premier modèle de la marque Motobécane, créé en 1922, et dés cette année, la moto est étudiée, et à partir de 1923-24, produite, mais c'est vraiment en 1925 qu'elle sortira en force. C'est une 175cc sans boite de vitesses, en effet, elle arbore des pédales à la place de celle-ci, sans porte-bagage, une fourche similaire à celle de l'Armor ci-dessus (mais pas à l'Armor 1925 qui est du type élastique), le pot d'échappement est inexistant, seul un tube fait office de "silencieux". Et enfin entrainement par courroie, le freinage (aux vues des motos que j'ai pu voir) se fait par rétropédalage agissant sur la poulie de roue arrière.

Il faut l'avouer, la Motobécane fait frêle sur ses roues fines, tout comme son cadre, sans accessoire de série et sans boîte mais elle fonctionne à merveille, a des couleurs enjouées comme le bleu de son réservoir, et ne coûte pas cher, en effet, comptez 1375 francs pour le modèle de base, et l'ecclésiastique ou dame devait tourner autour des 1500 francs.

                                                       1K.jpg


Et enfin, nous voici venu à la Terrot. Terrot étant une des plus grandes marques de cycles et cyclos de l'époque, force est de constater que leurs produits sont rodés et ont l'approbation du public. La Type L est une 2cv, boite à deux vitesses, transmission par courroie, fourche élastique Terrot, guidon relevé pour un plus grand confort, et repose pied caoutchouc de série. Freinage sur la poulie arrière par le pied, pneus 600 x 55. Réservoir de 6 litres d'essence, nourrice d'huile derrière la plaque arrière, levier de vitesse au réservoir et enfin pot d'échappement en aluminium.

La Terrot est la plus chère des trois mais il faut dire que la marque n'a pas peur de proposer des prix de la sorte, car ils savent qu'ils seront suivis par une clientèle d'habituer ou de gens qui connaissent leur réputation. Comptez 2775 francs pour le modèle Tourisme, 2975 pour la Sport avec guidon sport, sortie double d'échappement, et carburateur spécial. Enfin, le type Ecclésiastique et dame revenait à 3000 francs avec ses pare-jambes, ses repose-pieds wagon en aluminium, ainsi qu'un cache courroie.

                                                      sortie-20du-2021-20MARS-20009.jpg

En conclusion, si nous devions résumé, d'un principe de collection, elles se valent toutes, et ont toutes leur charme. Les deux dernières sont plus courantes que l'Armor mais ça n'en fait pas moins des véhicules tout de même rares. Quant aux performances, elles s'inscrivaient toutes dans le 50 km/h plein gaz, une philosophie...

Pour la sécurité: 1°) Armor - 2°) Terrot - 3°) Motobécane.
Pour l'équipement: 1°) Terrot - 2°) Armor - 3°) Motobécane.
Pour l'économie: 1°) Motobécane - 2°) Armor - 3°) Terrot.
Pour le charme: Egalité.

Classement général: 1°) Armor - 2°) Terrot - 3)° Motobécane.

Commenter cet article

Ducrocq 16/03/2010 10:40


Bonjour

Je viens de récupérer un vieux vélo de marque ARMOR paris. Si quelqu'un est intérréssé je suis disposé à le vendre.
Je fournirai des photos.
A+
MD


christophe 05/03/2010 08:43


bonjour , je suis collectionneur de cyclos sport (testi,itom, negrini ,malaguti, flandria etc etc )

sachant ma passion pour le 2 roues ,un ami me propose de me vendre sa motobecane mb 1 de 1923 .
voulant etre le plus realiste possible , j aimerais savoir si vous connaissez la valeur de ce model ( elle est complete mais a restaurer , moteur non bloqué )
par avance merci
christophe ( titan500@free.fr )


Armor Dezougen 11/01/2010 14:23


Et bien Moinoux, tu sais, je suis plus ou moins objectif, puisqu'on ne peut pas vraiment faire un détail de ses motos et elles se valent toutes aujourd'hui...

Mais cependant, j'ai une Terrot type L, et donc j'aurai dû la mettre en avant si je n'avais pas été objectif... mais au vu de leurs caractéristiques... ça a donné ça!

Mais c'est plus de l'amusement que du sérieux!


Moinoux 11/01/2010 12:04


Je vous salue mon cher !
Je tiens à vous remercier, je ne savais laquelle choisir parmi ces trois ci, grâce à vous je peux me décider pour une Armor. Vous me semblez très attaché à cette marque et peut être du coup pas
très objectif mais votre analyse de la bête me convint à en acquérir une. Je vous remercie et passerai dans votre concession, ce 12 Janvier 1925. A très bientôt jeune homme, et merci de votre
étude.
Bon courage pour la suite !